Les 10 leçons de productivité inattendues de Jeff Bezos


Le pitch :

Connaissez-vous Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon ? Avec le slogan "Work hard, have fun, make history" (travailler dur, s'amuser, écrire l’histoire), le PDG de l’un des géants du web et leader des ventes en ligne a forcément quelque chose à nous apprendre sur la productivité. Lorsqu’il a racheté le journal The Washington Post, Jeff Bezos a tenu un discours sur le succès et la productivité devant ses nouveaux employés, dont voici les 10 points à retenir, applicables dans la vie perso et pro.

 

Temps de lecture :

environ 3'40

Crédit Photo : Steve Jurvetson

1. Soyez inspirés par la concurrence. Mais ne la copiez pas.

Jeff Bezos a rencontré le plus de succès lorsqu’il a été inspiré par ses concurrents. Il a dû être créatif, faire preuve de réflexion pour proposer une offre complémentaire et ne pas s’implement s’aligner sur l’existant. « La concurrence la plus importante à suivre de près est celle qui vous inspire ».


2. Tenez votre cap, mais soyez flexibles sur les détails.

Lorsqu’il a créé le Marketplace d’Amazon, Jeff Bezos a essuyé deux échecs avant de trouver la bonne idée. « Il faut avoir une vision et s’y tenir, mais il est important d’être flexible sur les détails pour que cela fonctionne. C’est comme ça que le Marketplace est né, il rapporte aujourd’hui la moitié des ventes Amazon ».


3. Travaillez en partant de vos objectifs.

Quand un employé a demandé quelle serait la nouvelle politique à propos des effectifs du Washington Post, Jeff Bezos a répondu : « développer les effectifs ne vous donnera pas plus d'avance. L’objectif n’est pas d’augmenter le nombre d’employés, l’objectif est de servir les lecteurs. C’est à partir de là qu’il faut travailler, en remontant les étapes ensuite » vous saurez ainsi ce que vous devez faire.


4. Reconnaissez vos limites.

Pendant son discours, Jeff Bezos a assumé son ignorance du fonctionnement d’un média, tout en reconnaissant le professionnalisme des équipes en place. Il était parfaitement conscient de ce qu’il savait, et de ce qu’il ne savait pas. Il a ainsi pu être clair sur ce qu’il était en capacité d’apporter au Washington Post : « une feuille de route financière, et un point de vue différent, plus concentré sur les attentes du lecteur ». Si vous voulez être productifs, vous devez vous appuyer sur vos compétences et connaissances, tout en reconnaissant vos limites. Ce qui est au delà constitue votre marge de progression, si vous voulez vous améliorer. Mais vous pouvez aussi laisser cela aux personnes compétentes, et leur demander de l’aide lorsque vous en avez besoin.


5. Ne tombez pas dans l’ennui.

Réagissant à une remarque sur le profil vieillissant des lecteurs du journal, Jeff Bezos a estimé que « la règle numéro 1 doit être de ne pas tomber dans l’ennui ». Il est certain qu’il s’est imposé cette règle lorsqu’on pense au développement qu’a connu Amazon.


6. Apportez une vision singulière.

Une vision, c’est savoir où on va, pourquoi on y va, et comment on fait pour y aller. En clair, c’est avoir un but. Il y a tant de combinaisons possibles qu’il y a forcément des raisons pour lesquelles vous avez choisi la vôtre : vous pouvez aller là où va le voisin, mais pour une raison différente, et avec une méthode différente. C’est votre vision singulière. Sans jamais la nommer ainsi, Jeff Bezos l’a pourtant martelée pendant son discours : « priorité au lecteur », « pensons aux lecteurs », « servir les lecteurs ». Il donne ainsi son cap.


7. Ne foncez pas seul.

Selon Jeff Bezos, « le mythe du génie qui trouve les meilleures idées du monde dans son coin, est bien un mythe ». En réalité, les bonnes idées et les bonnes stratégies émergent de groupes de personnes qui ont collaboré ensemble. 


8. Explorez.

Comment rentabiliser la presse écrite à l’ère d’internet ? « Le code n’a pas encore été craqué » répond Jeff Bezos, « le champ des possibles est infini, il y a tellement de noeuds qui peuvent se dénouer, et d’expériences que l’on peut tenter, que je suis très optimiste à l’idée de trouver un concept que les lecteurs vont adorer, pour lequel ils voudront s’engager, et payer ». Accepter sans cesse que les possibilités sont ouvertes et qu’il est encore possible d’inventer est un des concepts qui a participé au succès d’Amazon.


9. Soyez optimiste.

Durant l’entrevue, Jeff Bezos s’est décrit comme « un homme génétiquement optimiste » ce qui lui donne une tendance à accepter plus facilement la nouveauté, donc à encourager le changement, l’adaptation, et multiplier les chances de succès. Des études ont démontré les bienfaits de l’optimisme sur la productivité, l’engagement, la motivation et même la santé ainsi que le salaire ! Qu’attendez-vous ?


10. Riez !

Jeff Bezos a un rire bien particulier, l’un de ceux qui sont vraiment contagieux. Malgré la pression et les défis auxquels il fait face, il est assez clair que c’est un patron heureux, qui s’amuse dans ce qu’il fait, et qui communique cette joie aux autres. Comment être productif si on ne s’amuse pas dans ce qu’on fait, pas vrai ?



Willy Amann Comédien Voix Off

Willy Amann

 

A la fois entrepreneur et salarié, gérer mon temps est un impératif. Auprès des techniques de productivité, j'ai trouvé une passion. La productivité ? C'est le rapport entre une production et les ressources mises en oeuvre pour l'obtenir. A tester, réfléchir ou utiliser : plus qu'une aide au quotidien, ces techniques constituent un vrai mode de vie. Elles sont ici partagées à qui voudra se les approprier. 

 

Ma méthode : gérer sa vie comme une entreprise. Etre plus efficace pour profiter de chaque instant.


(les commentaires non constructifs ne seront pas publiés)

Écrire commentaire

Commentaires: 0