[SERIE] Vous n’avez jamais le temps ? 3/3

Partie 3/3 : comment organiser une charge trop lourde



Le pitch :

Une série de 3 articles pour découvrir pourquoi vous avez cette impression de « pas le temps » et obtenir des conseils pour en gagner.

 

Série « Vous n’avez jamais le temps ? »

Partie 1/3 : voici pourquoi !

Partie 2/3 : découvrez la loi de Parkinson et les activités élastiques 

Partie 3/3 : comment organiser une charge trop lourde

 

Temps de lecture :

environ 2'47



Il se peut que vous ayez beaucoup à faire, en ayant le choix ou pas, et que vous n’ayez pas l’impression d’avancer. Au contraire, ça s’accumule. J’ai connu ce sentiment très déroutant : je suis d’habitude productif, rarement débordé, et là je ne maitrise plus mon temps, je n’ai le temps de rien. Que faire ? 

 

Pas de panique ! Vous avez simplement beaucoup plus de tâches que de temps disponible. Quelques conseils :

 

-Triez : l’impression d’être débordé vient d’un manque de maitrise. Rassemblez tout ce que vous avez à faire sur le support de votre choix (une application de gestion des tâches est top, mais un tableau fera très bien l’affaire) et triez par domaine (personnel, professionnel, finance, etc) puis par projets ou objectifs plus spécifiques.

 

-Priorisez : sur chaque projet / objectif / domaine, identifiez la date (ou le mois, la semaine) limite. C’est la deadline, le moment après lequel il sera trop tard pour faire cette tâche. Puis attribuez une priorité (1-2-3) aux tâches dont la deadline est la plus proche, surtout si elles possèdent la même deadline. Pour définir la bonne priorité, lisez mon article sur la définition de l’urgent et l’important.

 

-Planifiez : triez vos tâches par domaine, projet, deadline, puis par priorité. Ensuite, décidez si vous voulez avancer sur un domaine ou projet à la fois, ou si vous préférez avancer un peu sur tous les domaines ou projets à la fois. Cela dépend de beaucoup de choses, mais si vous avez le choix, je vous conseille d’avancer projet par projet ou domaine par domaine. Sinon votre cerveau va devoir s’adapter à chaque changement de « monde ». Enfin, entrez un bloc dans votre agenda pour travailler sur ce domaine ou projet. 30 minutes, 1h ou 3h : essayez d’estimer le plus précisément possible vos tâches et attribuez-leur un horaire et des barrières.

 

-Acceptez : oui, vous avez beaucoup de choses à faire. Non, le stress et la vitesse ne vous feront pas avancer davantage. Alors maintenant que vous êtes organisé, que vous avez une visibilité sur votre avancée : acceptez les choses. Vous n’aurez pas fini ce projet avant 6 jours, et c’est comme ça ! Vous faites de votre mieux, et si vous communiquez cela les autres vont le comprendre. Après tout, c’est une façon saine de travailler et c’est important pour le résultat.

 

-Maitrisez : pourquoi avez-vous tout cela à faire ? Avez-vous accepté trop de choses ? Vous êtes vous imposé cela ? Avez-vous un problème d’organisation, de concentration ? Ce que vous avez à faire est maintenant sous contrôle. Mais essayez de maitriser le flux entrant des autres tâches pendant cette période complexe. Communiquez, déléguez ce que vous pouvez, et faites tout de suite entrer ce qui tombe dans votre liste dans le processus décrit ci-dessus.

 

Lorsque vous aurez plus de temps, penchez-vous sur la liste de ces activités correspondant à vos projets et domaines. Correspondent-elles à votre projet de vie ? Sont-elles capitales à votre évolution ? Cela peut aussi vous aider à faire les bons choix. Retrouvez plus de détails dans mon article sur le bonheur et les objectifs de vie.

 

Maitriser votre temps, trouver des moyens de le structurer, de le compartimenter ou de supprimer complètement certaines activités vous rendra plus productif, heureux, concentré et motivé. Et il y a de fortes chances que vous constatiez que vous avez beaucoup plus de temps libre !

Écrire commentaire

Commentaires: 0